Définition du mot IRREEL - 6 lettres - Mots fléchés et mots croisés


Le caractère joker est le * mais on peut utiliser "la barre d'espace".

Définition de

irréel

:
  • Qui n’est pas réel, qui est illusoire.
  • Qui semble être sorti de la réalité.
  • Qui n’existe qu’à l’état d’invention imaginative ou de conception logique.
  • Ce qui paraît ne pas être réel.
  • Variante du conditionnel (au sens linguistique abstrait de ce mode, non au sens formel de la conjugaison qui en porte le nom) au moyen de quoi, en général pour des raisons dialectiques, on envisage comme réelle une situation sans conteste fictive, on envisage comme vraie une proposition de la fausseté de laquelle on ne disconvient pas. En français comme en latin, l'irréel du présent se rend par l'imparfait du subjonctif, l'irréel du passé par le plus-que-parfait du subjonctif (où, en français, il se confond avec ce que les grammaires appellent la seconde forme du conditionnel passé).
  • ''Si le ciel tombait, il y aurait bien des alouettes prises,'' n'est pas linguistiquement un cas d'irréel, car ce sont des considérations non grammaticales de réalité objective qui comportent une irréalité par impossibilité ; ce n'est qu'une tournure conditionnelle dont la protase subordonne à une circonstance impossible la réalisation de l'événement signifié par l'apodose. ''Dieu! Si j’eusse étudié au temps de ma jeunesse folle !'' n'est pas non plus un cas d'irréel, mais plutôt de subjonctif désidératif exprimant le regret.
  • Il ne faut pas, non plus, confondre l'irréel avec le potentiel (encore appelé éventuel), qui s'exprime également au moyen de l'imparfait du subjonctif :
    ''Hélas ! On ne craint pas qu'il venge un jour son père,
    On craint qu'il n’'''essuyât''' les larmes de sa mère.''
Pas de définition. Toutes nos excuses.
 


Contactez-nous | Conditions Générales d'Utilisation | © Fsolver